Fragmentations versus urbanité(s) : vivre dans l’archipel des quartiers sud de Marseille – Thèse en cours – P. TOTH

« Fragmentations versus urbanité(s) : vivre dans l’archipel des quartiers sud de Marseille »

P. TOTH, Thèse en cours (2013-), sous la dir. d’E. Dorier en partenariat avec L’association « Observatoire des quartiers Sud de Marseille » (J.J Dupin, Pr. émérite)

 

Résumé:

L’objet de cette étude qualitative est de mieux repérer et comprendre, du point de vue des pratiques spatiales et représentation d’habitants, les différentes formes d’urbanités dans les quartiers sud de Marseille. Il s’agit de la partie globalement privilégiée (catégories sociales représentées, qualité environnementale, prix immobiliers, modes de vie, représentations valorisantes etc.), mais  très fragmentée spatialement (omniprésence de la fermeture résidentielle et des enclosures de toutes nature) et souffrant d’un manque historique de cohérence dans l’urbanisation, de l’éloignement et d’un déficit de transports en commun par rapport au centre-ville. Quelques poches de précarité s’y inscrivent, avec de grandes disparités locales et des enjeux forts de renouvellement urbain. Ce sont aussi des quartiers en pleine mutation et où de nombreux intérêts se télescopent, notamment relatifs à la spéculation immobilière, la qualité environnementale (proximité du parc des calanques et de la mer) et la politique de la ville.

Les principaux questionnements sont relatifs aux urbanités dans un contexte de forte fragmentation urbaine et aux enjeux sociaux de la qualité environnementale.

L’approche se base sur :

  • Une veille sur les dynamiques de fermeture résidentielle et de projets immobiliers repérés dans la zone d’étude
  • Des observations qualitatives fines sur le terrain, lidentification de contextes remarquables (espaces résidentiels, de commerces, de loisirs, associatifs etc.) et leurs spécificités
  • Une enquête par entretiens semi directifs auprès d’un corpus représentatif de 103 ménages, stratifié selon leurs type de résidences (fermées/ouvertes) et couplée à des entretiens libres auprès d’acteurs de l’espace urbain.

Pour plus d’information  sur : http://www.lped.fr/spip.php?page=mot&id_mot=232


Vous aimerez aussi...