Vignes et climats en PACA – R. MICHELANGELI

« Analyse multicritère et multi-scalaire des relations entre vignes et climats: AOP Sainte-Victoire et domaine viticole de Saint-Ser »

R. MICHELANGELI, sous la dir. de S. Bridier, M2 Gestion, Environnement & Climat, 2016

 

Cette recherche s’inscrit dans la continuité des travaux de climatologie menés au LPED qui visent à rendre compte de l’hétérogénéité de l’environnement urbain à travers l’étude des différentiels de climats locaux. En se concentrant sur l’étude des espaces périphériques de l’aire urbaine marseillaise, cette recherche a pour objectif de de mettre en lumière la complexité des interrelations climatiques et morphologiques  de certains espaces métropolitains, qui appartiennent statistiquement au domaine « urbain », en étant morphologiquement « ruraux » et climatiquement complexes car très impactés par la forte urbanisation des territoires alentours.

 

Résumé :  L’étude porte sur les modifications actuelles et futures possibles des vignobles de Provence situées dans l’aire métropolitaine Aix-Marseille Provence. Le changement climatique, le risque accru de chaleur estivale et la modification du cycle des précipitations peuvent  jouer un rôle dans le bon déroulement des cycles de végétation. Les vignobles provençaux, situées dans une zone densément peuplée et urbanisée, présentent donc un intérêt particulier à être étudiés du fait de leur position géographique. En effet, c’est dans cette zone climatique que les experts français du climat attendent un réchauffement plus marqué, particulièrement l’été.
Cette étude vise donc à caractériser le climat régional à partir de la bibliographie existante ainsi qu’à proposer plusieurs évolutions possibles de la température au cours du XXIème siècle à partir des travaux de Meteo-France, inspirés des derniers différents scénarios établis par le GIEC. L’analyse à échelle régionale est complétée par une analyse climatique à l’échelle locale, sous SIG, de chaque vignoble provençal. Enfin, afin de procéder à une analyse du topoclimat sur un espace spécifique, un réseau de capteurs météorologiques a été mis en place dans  le domaine de Saint-Ser (appellation « Côte de Provence Sainte-Victoire »).

Pour en savoir plus:  Agrométéorologie

 

 

Extrait de l’étude

2_occ_sol_rpg-1

Carte d’occupation du sol de la vigne avec le Registre Parcellaire Graphique (RPG)

Le registre Parcellaire Graphique (RPG) est une base de données géographique permettant l’identification des parcelles agricoles qui doit être mise à jour par les agriculteurs, les parcelles viticoles ont le code couleur 21 ; la résolution est la taille de la parcelle.

Dans le présent mémoire de recherches, cette base de données a permis de déterminer précisément où se situaient les parcelles viticoles pour permettre une catégorisation topographique de la vigne (pente, exposition au soleil, altitude), de déterminer le climat local de la vigne, pour prédire le futur de la plante en fonction des différents scénarios climatiques préétablis par le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat).

carte_drias_ok3

Carte de la température moyenne annuelle en PACA selon différents scénarios et horizons du GIEC

La région PACA est découpée en pixels de 250mètres de résolution, chaque pixel contient une valeur caractérisée par une couleur illustrée dans la légende, la valeur du pixel correspond à la température moyenne annuelle. 9 cartes sont des projections de températures établies à partir des données du Drias-Climat, la dernière carte représente la température moyenne annuelle de 1976 à 2005.

1_communes_sv-8

Carte de la surface climatologiquement adaptée à la vigne dans les communes de l’AOP Côtes de Provence Sainte-Victoire

Cette carte représente les parcelles viticoles (d’après le RPG) implantées dans les communes de l’Appellation d’Origine Protégée (AOP) Côtes de Provence Sainte-Victoire avec les isothermes (de la température moyenne annuelle (TMA)) calculés pour la période 1971-2000. La température a été choisie comme variable car elle joue un rôle important au bon fonctionnement de la vigne. Dans cette région, la plante se développe particulièrement bien lorsque la TMA est supérieure à 13°C environ.

La vigne, présentée par la couleur noire sur la carte ci-dessus, s’étend déjà en dessous de la limite des 13°C (jusqu’à 12,7°C) sur cet AOP en raison de bonnes conditions climatologiques (pluviométrie et ensoleillement) et d’un sol idéal.

La surface en vert représente la surface où la TMA (1971-2000) est supérieure à 13°C ; la surface en jaune est la surface où la TMA pourrait être supérieure à 13°C à l’horizon moyen du GIEC (2041-2070) avec un scénario climatique optimiste (RCP 2.6) ; la surface en orange est identique à la jaune mais pour le scénario moyen (RCP 4.5), et celle en rouge représente le scénario le plus pessimiste (RCP 8.5). Ces calculs sont destinés à entrevoir jusqu’où la vigne pourrait s’étendre dans une cinquantaine d’années sans prendre en compte la topographie des lieux (impossible de cultiver sur la paroi abrupte de la Ste-Victoire), cela représente une petite expansion possible pour cet AOP mais pourrait représenter des centaines de kilomètres sur un territoire plus plat comme d’autres régions françaises.


Vous aimerez aussi...