ANR EUREQUA – Evaluation de la qualité environnementale

bandeau_eurequa
Pour en savoir plus : http://eurequa.univ-tlse2.fr
Le projet ANR EUREQUA (Evaluation mUltidisciplinaire et Requalification Environnementale des QUArtiers) a associé plusieurs laboratoires dans une approche interdisciplinaire (géographes, sociologues, physiciens de l’atmosphère, acousticiens et architectes), en collaboration avec des responsables du cadre de vie urbain (liste des partenaires). La question de recherche est : Comment faire émerger une conception de la qualité environnementale du cadre de vie qui articule une réflexion renouvelée sur la matérialité de l’environnement urbain et les approches sensible et sociale de la relation à l’environnement ?
Le projet a été piloté par S. Haoues-Jouve au LISST-CIEU (2012-2017).  Il nous a donné les moyens de questionner les enjeux de la qualité environnementale du cadre de vie urbain à l’échelle de quartiers de Paris, Toulouse et Marseille. Le volet « Marseille » a été piloté par E.Dorier.
 Objectifs scientifiques communs :
  • Mieux comprendre – notamment en les modélisant – les interférences entre différents paramètres de l’environnement physique, en lien avec certaines pratiques des habitants-usagers. La caractérisation physique des quartiers inclut le microclimat, le bruit et la qualité de l’air ; trois paramètres retenus car étroitement corrélés aux notions de nuisance ou de niveau de confort pour les habitants, et par ailleurs  « cibles » relativement nouvelles dans le champ de la requalification urbaine.
  • Interroger la dimension « subjective » de la qualité environnementale, fondée sur une méthodologie d’analyse des perceptions et des représentations (éventuellement contradictoires) des habitants, convoquant  largement les « ambiances » et d’autres dimensions sociales et politiques de la relation au lieu de vie.
  • Faire converger les résultats de la recherche interdisciplinaire pour élaborer un dispositif d’aide à la décision destiné aux acteurs territoriaux responsables de l’amélioration du cadre de vie.

Des approches croisées

  • Une approche géographique et sociale mobilisant notamment les techniques de l’enquête qualitative (parcours commentés, entretiens longs, questionnaires) pour saisir les logiques en jeu dans la construction de la notion de qualité environnementale et dans son appréhension, tant du point de vue des habitants que des techniciens, élus et autres responsables du cadre de vie. Les acteurs sociaux sont associés à plusieurs étapes de la recherche.
  • Une approche fondée sur les phénomènes physiques du cadre de vie (acoustique, trafic, qualité de l’air, micro-climat), leurs interactions et l’impact associé de certains usages. Elle combine campagne expérimentale (en lien avec les enquêtes) et modélisation intégrée.Eurequa canal Valbarelle

Enquête de terrain à MARSEILLE, vallée de l’Huveaune, quartier de La Valbarelle (parcours commenté – 2014)

S’inscrivant dans une perspective opérationnelle d’aide à l’action publique, le projet ambitionne, à partir des 3 quartiers étudiés, de concevoir et tester un dispositif participatif visant à générer et évaluer des scénarii de requalification environnementale d’un quartier. Des ateliers participatifs (habitants et responsables) permettent de faire émerger à l’échelle de chaque quartier des attentes et des propositions qui sont soumis aux professionnels et collectivités associées au projet (Agence Lion Architectes urbanistes et l’Institut d’aménagement et d’urbanisme d’île de France) pour générer des scénarii de (ré)aménagement.

 

pour approfondir : introduction de notre numéro d’approches critiques de « la qualité environnementale en milieu urbain »

Berry-Chikhaoui Isabelle, Dorier Elisabeth, Haouès-Jouve Sinda, Dario Julien, « ‪Introduction ‪ », Méditerranée, 2/2014 (n° 123), p. 3-11.
URL : http://www.cairn.info/revue-mediterranee-2014-2-page-3.htmhttps://www.cairn.info/revue-mediterranee-2014-2-page-3.htm