GRAPHITE les jeunes et la ville, 2019 – Carnet de terrain

Espaces vécus et projets des lycéens pour leurs villes en 2019

1. Cartographie en autonomie des espaces vécus des jeunes

Les participants des 19 classes de 2018-2019 ont d’abord cartographié leurs domiciles, les lieux qu’ils évaluent comme « attractifs » ou « répulsifs » , et ceux où ils pratiquent diverses activités, en utilisant l’application numérique conçue pour ce projet. Ces résultats permettent aux élèves et enseignants, accompagnés de chercheurs et d’étudiants, de réfléchir ensemble à travers des débats sur leurs espaces de vie et sur leurs représentations, de prendre conscience d’inégalités territoriales, de réfléchir à une ville plus durable et inclusive. 

2. Débats en classe à partir de la cartographie des lieux : échanges en classe devant les cartes projetées aux élèves (2018-2019)

Les jeunes saisissent des commentaires écrits pour chaque point saisi. L’équipe du LPED a structuré l’ensemble de ces commentaires sois forme de base de données afin de les analyser. Les points et les commentaires, projetés dans les classes par les enseignants, servent ensuite de point de départ à des débats entre élèves.  Au terme de ces débats, les jeunes décident de lieux prioritaires pour une réflexion sur des aménagements qu’ils jugent nécessaires.

lieux mentionnés par les élèves du Lycée Montgrand (lycée public centre ville drainant élèves de tous quartiers)

lieux d’activités extra-scolaires (2011 lieux mentionnés en 2019)

« c’est un endroit super pour aller entre amis, pour lire des livres, faire des recherches… De plus, l’aménagement est très moderne et hyper agréable ». Élève du lycée Pierre Mendès France à propos de la médiathèque la passerelle

« C’est un lieu dynamique, attractif, nouveau qui est très bien entretenu ». Élève du lycée Antonin Artaud à propos du Stade Coudeliere.

Lieux attractifs (1218 lieux mentionnés)

« C’est un lieu où l’on peut être inspirer pour des écrits ou pour faire des dessins. C’est agréable et on peut se détendre. On peut faire aussi des balades« . Élève du lycée Aubanel à propos du Rocher des Doms

« Car il est ouvert à tout le monde , c’est gratuit , très beau on passe du temps en famille et c’est protégé, il y a assez de sécurité pour être à l’aise ». Élève du lycée Victor Hugo à propos du Parc Longchamp

Lieux répulsifs (815 lieux mentionnés)

« Parc beaucoup trop insalubre beaucoup trop de déchets sur le sol aucun aménagement ou entretien ». Élève du lycée Victor Hugo à propos du Parc Scotty.

« Cet endroit ne convient pas à une petite commune, il dérange le paysage et malgré les bénéfices  ce lieu met en danger les jeunes venant de Vaison car la route n’a pas d’accès piéton (trottoir, passage piéton) sur toute la route de Nyons. De plus cette industrie contribue à l’accès à la malbouffe auprès des jeunes, au réchauffement climatique, et à la production de masse ». Élève du lycée Aubanel à propos du Mcdonalds

Lieux hors de ta ville (1071 lieux mentionnés)

« J’y aménagerai des tramway pour plus de facilités pour y accéder car c’est un très beau lieu ». Élève du lycée Apollinaire à propos de la ville de Juan Les Pins

Lieux d’aménagement (634 lieux mentionnés)

« Diversifier les provenances des bus afin de toucher plus de monde et donner un accès au gens vivant en zone périurbaine et surtout rurale ». Élève du lycée Coudon, à propos de l’Avenue.

« Ce lieu prend beaucoup de place pour pas grand-chose, 2 lignes de train y passe et le reste est un grand espace de rails et de trains abandonnées, on devrait se servir de cette espace pour créer une zone verte, avec des parcs et des jardins ». Élève du lycée Apollinaire à propos de la Gare Saint Roch

Domicile et transports

« Il y a souvent des problèmes de transport. Je prends plusieurs moyens de transport pour aller au lycée (Tramway (T2) et Métro (M1)) ». Élève du lycée Montgrand

« Pendant le trajet de chez moi au lycée il y a un pont qui est en mauvais état (sol sali et beaucoup de rats) . il n’est pas assez lumineux et mal entretenu voir pas du tout entretenu ». Élève du lycée Victor Hugo

Exemple de cartes : Contrastes  entre établissements marseillais (activités « extra-scolaires » des lycéens)

Lieux d’activités des élèves du lycée Marseilleveyre (8ème arrondissement de Marseille ) Lieux d’activités des élèves du lycée Diderot ( 13ème arrondissement de Marseille )

Les lieux d’activités des élèves de deux lycées peuvent être communs ou opposés. Les élèves du lycée Diderot fréquentent parfois le Sud de Marseille mais à l’inverse les élèves de Marseilleveyre ne se rendent que peu dans le Nord. Ils ont toutefois des pratiques communes sur certains points du centre (terrasses du port…) ou de l’Est (la Valentine)

activités « extra-scolaires » d’élèves du centre de Marseille et de Vitrolles

Lieux d’activités des élèves du lycée Pierre Mendès France (Vitrolles)

Lieux d’activités des élèves du lycée Montgrand

( 6ème arrondissement de Marseille)

activités « extra-scolaires » des jeunes vivant en centres des métropoles, péri-urbain, petites villes de montagne

Lieux d’activités des élèves du Lycée Apollinaire (Nice)

Lieux d’activités des élèves du lycée Pierre Gilles de Gennes (Digne Les Bains)

Lieux d’activités des élèves du lycée Coudon (La Garde)

 

3. Les  sorties de terrain  : initiation au « diagnostic en marchant »

Les équipes d’élèves ayant choisi des lieux pour lesquels ils élaborent un mini projet d’aménagement, des sorties scolaires sont organisées, selon les itinéraires des jeunes, ils sont accompagnés par enseignants et les chercheurs à qui ils présentent leurs projets.

Lycée Saint Joseph Les Maristes, des projets d’aménagements au centre de Marseille

     

  • Permettre l’accès du métro marseillais aux personnes en situation de handicap   
  • Rendre plus «verte» la place de la Castellane au travers d’installations créatives et réfléchies
  • Apporter une plus-value au cours Julien, en rendant la place plus participative, dynamique et autogérée
  • Créer un véritable espace vert à la Porte d’Aix
  • Valoriser l’espace public de la plage des Catalans

Lycée Victor Hugo, sortie exploratoire dans les quartiers nord de Marseille : Les élèves, leur enseignant et un formateur Graphite se sont rendus à la Busserine, au quartier des Rosiers, à la Cité Félix Pyat et à la Belle de Mai, sous forme de sortie exploratoire.

Marseille du Nord au Sud :  Une sortie croisée entre les élèves de seconde du lycée Diderot   et du lycée Marseilleveyre (23 mai 2019). 
Lien Umap pour découvrir les itinénaires proposés par les jeunes

Compte rendu  sur le site internet du lycée Marseilleveyre  accompagné de quelques témoignages d’élèves des quartiers suds :  http://www.lyc-marseilleveyre.ac-aix-marseille.fr/spip/spip.php?article1345

4. Cartes en ligne des projets des élèves 2019

les projets au sein d’Aix Marseille Métropole (agrandir en cliquant sur le cadre en haut à droite)

Les projets de Digne, Toulon, Lagarde, Nice

5. Les synthèses de projets par classe présentés publiquement le 7 juin 2019

Après la phase d’élaboration  de diagnostics et de projets urbains, les élèves les présentent à leurs enseignants, aux chercheurs et à des partenaires (professionnels du territoire, associations) lors de sorties de terrain, puis, publiquement lors d’une exposition et d’un colloque final qui s’est tenu le 7 juin 2019 à Aix Marseille Université.

6. Formation continue  des enseignants  au LPED en 2019

à l’Université:  échanges d’outils  et d’expériences et « mallette pédagogique »

Une première journée de concertation avec des enseignants volontaires du projet  définit ici  les besoins et contours de l’édition 2018-2019. Puis, le 20 novembre,  lors d’une seconde rencontre, 35 enseignants de lycées impliqués et de plusieurs collèges suivent la formation annuelle sur la géographie urbaine et prospective, organisée à Aix Marseille Université, en présence de l’Inspecteur général  de géographie Laurent Carroué.  Au programme:  cadrages théoriques et méthodologiques,  réflexions critiques, ateliers numériques et de partage d’expériences, chronogramme  des étapes du projet, présentation d’une mallette pédagogique établie lors des années précédentes et disponible sur un serveur M@gistere ainsi que sur le site web de l’Académie d’Aix Marseille .

à la Région: Formation des enseignants  au SRADDET  (schéma régional d’aménagement de développement durable et d’égalité des territoires)

Le 22 Janvier 2019 une journée de formation à l’hôtel de la Région à Marseille a réuni les enseignants participants,  l’équipe de recherche du LPED, ainsi que des techniciens de la Région impliqués dans le projet:  Xavier Durang chef de projet, Service Connaissance Territoriale et Information Géographique et Marie Martin-Raget, cheffe de projet SRADDET, Service Planification Régionale et Territoriale. 

La matinée est consacrée à une présentation de Marie Martin-Raget en matière de diagnostic de la région et de prospective d’aménagements (messages clés, domaines et valeurs du SRADDET) : la parole des jeunes sera valorisée par la participation des élèves à l’enquête publique 2019 du SRADDET . L’après-midi les enseignants ont travaillé par petits groupes sur les articulations avec la pédagogie autour de  l’intérêt des messages clés, objectifs et valeurs du SRADDET dans la réflexion et le diagnostic des élèves. 3 classes du projet Graphite 2019 (Digne, Toulon et Marseille)  ont ensuite participé à des réunions publiques et/ou déposé des contributions collectives lors de l’enquête publique


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search