Publication : Les espaces résidentiels fermés à Marseille, la fragmentation urbaine devient-elle une norme ?

Elisabeth Dorier et Julien Dario, publié dans L’Espace géographique 2018/4 (Tome 47), pages 323 à 345

résumé : Au cours des dernières décennies, les résidences fermées se sont multipliées dans la troisième métropole française, Marseille. La dynamique d’enclosure prend tantôt la forme de projets immobiliers neufs sécurisés, tantôt de rues fermées a posteriori : elle est facilitée par des héritages spécifiques d’urbanisation privée et d’arrangements informels pour la gestion locale. Dans le cadre d’un renouvellement urbain post-industriel, la Ville assume des options néolibérales. Le centre populaire continue à se dégrader tandis que les initiatives centrifuges de promoteurs ou de copropriétaires s’accentuent. Peu réglementées, les clôtures transforment le modèle urbain, en privatisant les aménités environnementales, en restreignant l’accessibilité aux équipements publics, en limitant la mobilité des piétons. Cet article est basé sur dix ans d’enquêtes et de relevés de terrain qui ont fondé une base de données statistiques, géomatiques et qualitatives sur plus de 1 500 résidences.

abstract: In recent decades, gated communities have multiplied in Marseille, the third French metropolis. The dynamics of enclosure have taken the form of secure new-built residential projects or closure of existing streets. These dynamics are facilitated by specific legacies of privatized urbanism and informal arrangements for local management. As part of a postindustrial urban renewal strategy, the city has undertaken neoliberal options. The working-class city center continues to deteriorate while the centrifugal tendencies initiated by developers or co-owners are reinforced. Unregulated, fences transform the local urban model, privatize environmental amenities, restrict access to public facilities, and limit pedestrian mobility. This paper is based on 10 years of research and field surveys that have helped to establish a statistical, geomatics and qualitative database of more than 1,500 residences. 

texte intégral en français : 2018_DORIER_DARIO_ESPACE_GEO

 

 

 


Vous aimerez aussi...